Modernités du surranné ; raturer le vieillir

Actes du colloque Modernités du suranné tenu à Clermont-Ferrand les 28 et 29 avril 2004

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
Occasion
12 € Acheter
 

Fiche détaillée de "Modernités du surranné ; raturer le vieillir"

Résumé
Empreinte de mélancolie, la sensibilité au suranné voit en chaque vie humaine une suite d'abandons, de départs, de catastrophes privées dont témoignent des objets devenus reliques. Lire l'ensemble de ces objets comme un système de signes invite à une anatomie comparée du monde social présent et passé, et lui confère dans le champ littéraire une visibilité qui engage une réflexivité ambiguë, entre angoisse de l'exclusion que le progrès fabrique et affirmation farouche d'une modernité hantée par le sentiment de son autodévoration. Mais, si la reconnaissance du vieillir suppose l'acceptation de la temporalité, la littérature nous en offre cependant de multiples dénis. La rature du temps, opérée par diverses démarches d'évitement, de gommage, ou bien de transmutation, voire de sublimation temporelle, s'inscrit dans les textes par le biais de l'imaginaire et de diverses stratégies d'écriture. La science-fiction en est un exemple caractéristique.

Nous avons sélectionné pour vous