Etudes. Revue fondée en 1856 par les Pères de la Compagnie de Jésus. 94e année, tomes 310 & 311 de la collection, juillet-ao t-septembre + octobre-novembre-décembre 1961. Contient entre autres autres : L'agriculture déconcertée, par Fr. Houillier (13 p.). Quand Lyautey lisait Lacordaire chez les Jésuites de la rue des Postes, par P. Heidsieck (9 p.). La Passion des Soubirous, par René Laurentin (13 p.). Cadrage sur Antonioni, par X. Tilliette (13 p.). Mme Guyon (« la veuve prédicante ») à Blois d'après des documents inédits, par Agnès de La Gorce (15 p.). Une philosophie sans absolu : M. Merleau-Ponty, par X. Tilliette (15 p.). L'encyclique « Mater et Magistra » : ses rapports avec les documents antérieurs, par Georges Jarlot (12 p.)....

0 Aucun avis client

Occasion

 
Expédié sous 4 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions
Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Etudes. Revue fondée en 1856 par les Pères de la Compagnie de Jésus. 94e année, tomes 310 & 311 de la collection, juillet-ao t-septembre + octobre-novembre-décembre 1961. Contient entre autres autres : L'agriculture déconcertée, par Fr. Houillier (13 p.). Quand Lyautey lisait Lacordaire chez les Jésuites de la rue des Postes, par P. Heidsieck (9 p.). La Passion des Soubirous, par René Laurentin (13 p.). Cadrage sur Antonioni, par X. Tilliette (13 p.). Mme Guyon (« la veuve prédicante ») à Blois d'après des documents inédits, par Agnès de La Gorce (15 p.). Une philosophie sans absolu : M. Merleau-Ponty, par X. Tilliette (15 p.). L'encyclique « Mater et Magistra » : ses rapports avec les documents antérieurs, par Georges Jarlot (12 p.)...."

 
 
 
x