Lettres de cinéma ; de la missive au film lettré

De la missive au film-lettre

0 Aucun avis client

 
NEUF
18 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 
eBook
8.49 € Acheter
Téléchargez immédiatement
*Réduction par rapport au prix public du livre papier
 

Fiche détaillée de "Lettres de cinéma ; de la missive au film lettré"

Résumé
Considérée comme un problème de mise en scène, la lettre au cinéma est un motif propice à stimuler l'imagination des cinéastes. Qu'elle soit le motif privilégié d'un cinéaste comme Max Ophuls ou d'un genre comme le mélodrame hollywoodien, l'objet de documentaires à la gloire du General Post Office britannique ou l'occasion de poèmes chez Tony Harrison envoyée de façon anonyme dans la Treizième lettre, perdue dans Retour à Cold Mountain ou déchirée dans Sueurs froides, la lettre se révèle un agent dramatique à part entière. Jouant des écarts spatio-temporels permettant toutes sortes de circulations spatiales ou signifiantes, elle instaure un mode de communication spécifique au sein du film mais aussi avec le spectateur. Si l'adaptation de récits épistolaires à l'écran reste une gageure, certains cinéastes n'hésitent pas à concevoir leur film comme une lettre adressée à l'absent, que ce soit le père défunt chez Nathaniel Kahn, Dieu chez Neil Jordan ou le futur spectateur chez Jonas Mekas

Nous avons sélectionné pour vous