Le chocolat « qui favorise la paresse et dispose à ces voluptés qu'inspire une vie langoureuse...» ?

Préface Patrick Roger
0 Aucun avis client
Neuf

En stock
Expédié sous 2 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Le chocolat « qui favorise la paresse et dispose à ces voluptés qu'inspire une vie langoureuse...» ?"

Résumé
Le chocolat " qui favorise la paresse et dispose à ces voluptés qu'inspire une vie langoureuse. " ? Ou bien " le café qui opère au cerveau " et " le chocolat vers les organes reproducteurs " ! Ce sont là de curieux points de vue lus dans le Dictionnaire de la conversation (1832), sans oublier A.
Dumas affirmant qu'avec ce " tonique, la pensée se dégage avec facilité ". Depuis sa découverte au Mexique par Cortés, le chocolat (chocolatte, au XVIIe), propre, disait-on, à " fortifier le baume de la vie. ", n'a cessé de séduire et d'intriguer. Cette " nourriture des dieux " rompait-elle par exemple le Carême ? La mère du cacao, la mouvette ou le moussoir de la belle chocolatière, le chocolat des jésuites, citations, expressions d'hier et d'aujourd'hui, autant d'éléments choisis pour faire vibrer l'histoire du chocolat.
Gloire aux chocolatiers ! Quant à l'amande pécuniaire, sus à l'index, pour en comprendre le sens. Pour le meilleur.

 
 
 
x