La photographie japonaise sous l'ère meiji

0 Aucun avis client

 
NEUF
35 € Acheter
Expédié sous : 3 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 

Fiche détaillée de "La photographie japonaise sous l'ère meiji"

Résumé
C'est sous l'ère Meiji (1868-1912) que le Japon s'ouvre à l'Occident, et les artistes japonais, reconnus pour leur
Maîtrise de l'estampe, souvent coloriée à la main, découvrent alors la perspective occidentale. Le genre de l'ukiyo-e, littéralement
« image du monde flottant » ou « image du temps qui passe » - ou nishiki-e lorsque ces images sont coloriées -, qui règne en maître du XVIIe au XIXe siècle, est alors détrôné par la photographie. Les premières représentations photographiques du Japon sont
Réalisées par des Occidentaux, dont Felice Beato qui s'installe à Yokohama en 1863, suivi peu après par le baron Raimund von
Stillfried et Adolfo Farsari. Le peintre Charles Wirgman (1832-1891) est sans doute le premier à tenter d'apposer des rehauts de

Nous avons sélectionné pour vous