Le faux et la fiction ; actes du colloque du 23-24 mars 2004 tenu à Clermont-Ferrand

Le faux et la fiction

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Le faux et la fiction ; actes du colloque du 23-24 mars 2004 tenu à Clermont-Ferrand"

Résumé
Faux et fiction constituent pour l'histoire une interrogation majeure : quelle place leur accorder en regard du contrat de vérité de l'histoire ? Le faux renvoie classiquement à la contrefaçon et au mensonge, à l'image trafiquée mais il fonde aussi des représentations artistiques qui prennent rang de vérité.
Le faux en art, lui-même, peut parfois, ainsi certaines oeuvres données comme des Mondrian, être confondu avec le vrai. La fiction renvoie à l'invention. La présence de la fiction est nécessaire dans l'histoire car tout n'y est pas répété. Les blancs de l'histoire, le rôle du hasard impliquent la nécessité d'un certain degré d'imagination. L'histoire se nourrit de légendes, de mythes, de héros, toutes figures qui ont un lien avec la fiction.

Nous avons sélectionné pour vous