Perpétuelle félicité

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Perpétuelle félicité"

Résumé
Voici Agathe, Lucie et Marie devenues saintes. Leurs corps martyrisés de ne s'être pas assez donnés ou de s'être trop donnés. Trois hagiographies à la façon Légende dorée de Jacques de Voragine. Il est question de corps découpés, la voie de la sainteté. Lorsque l'homme écrit corps de la femme il veut dire sexe. La femme n'a pas de corps, c'est un sexe. En décidant quel usage elle veut en faire, elle s'invente un corps. C 'est ainsi qu'elle accède au martyr. Florence Andoka dit ces trois passions charnelles et incarnées. On y trouve le désir dont les hommes se voudraient l'exclusif objet. Hélas ! De ces femmes libres on fit des saintes après les avoir détruites. Des questions qui s'écrivent encore au présent.

 
 
 
x