Les origines du mouvement ouvrier en Martinique ; 1870-1900

0 Aucun avis client

 
NEUF
21 € Acheter
Expédié sous : 12 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 

Fiche détaillée de "Les origines du mouvement ouvrier en Martinique ; 1870-1900"

Résumé
Il n'est pas sans risque de parler du mouvement ouvrier à la Martinique.
Qui est l'ouvrier aux Antilles ? L'artisan, le travailleur salarié des villes, le " cultivateur ", le " journalier " ? L'auteur, Jacques Adélaïde-Merlande, a choisi de donner la première place aux travailleurs des champs qui tirent leurs revenus à la fois de l'exploitation privée et d'un travail salarié.
En effet, depuis le XVIIIe siècle, l'économie de la Martinique est fondée sur l'exploitation de la canne à sucre.
Bien qu'il subsiste des cultures secondaires (café, cacao, coton, tabac...), cette économie tend vers la monoculture impliquant la grande propriété et une main-d'oeuvre abondante capable de s'adapter à des travaux pénibles. Celle-ci est fournie par la traite des nègres utilisés comme esclaves jusqu'à l'abolition de l'esclavage en 1848. Toutefois, la canne à sucre continue à occuper le premier rang dans les revenus de la Martinique.

Nous avons sélectionné pour vous