La mawuda du XXIe siècle : victime du mariage forcé

0 Aucun avis client

 
NEUF
19 € Acheter
En stock expédié sous : 24h
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 
Occasion
11.40 € Acheter
 

Fiche détaillée de "La mawuda du XXIe siècle : victime du mariage forcé"

Résumé
" Le mot Mawuda fait référence à l'époque préislamique où les petites filles étaient enterrées vivantes par les parents honteux d'avoir une fille au lieu d'un garçon, car la succession s'effectuait spécifiquement à travers les hommes ".
Avec cette allusion à la mawuda, Salah-Eddine Abbassi nous rappelle que le mariage forcé est lui aussi une pratique ancestrale prenant ses racines dans la tradition et une interprétation erronée de la religion.
Dans un contexte de respect des origines ethniques et des règles morales et traditionnelles du pays natal, certains parents immigrés appliquent une pression familiale sur leur fille et acceptent de perpétuer ce qui, comme le souligne l'auteur, " reste un viol prémédité et répété, la réalité méconnue des victimes de mariage forcé, murées dans la loi du silence et la non-reconnaissance de la société ".

Nous avons sélectionné pour vous