Furari - Couverture - Vignette

Furari - 4ème de couverture - Vignette

Furari

Jiro Taniguchi (Auteur)

0 Aucun avis client

Furari pourrait se traduire par " au hasard ", " au gré du vent ". ... Lire la suite du résumé
NEUF
16 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 18 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 18 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.

Nous avons sélectionné pour vous

Coffret-jeu Le village préféré des français
Nicole Masson / Yann ...
Prix réduit
14,90 € 29,90€
Lot exclusif "365"
 
Prix réduit
15,90 € 79,50€
Diptyque Les couleurs du plaisir
Kathryn Taylor
Prix réduit
10,90 € 31,80€
Lot de 3 cahiers de coloriages pour adultes
 
Prix réduit
14,90 € 38,70€

Fiche détaillée de "Furari"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Furari pourrait se traduire par " au hasard ", " au gré du vent ".
Tout comme dans L'Homme qui marche, mais avec pour cadre un Japon ancien aujourd'hui disparu, Jirô Taniguchi entraîne son lecteur dans les longues et tranquilles déambulations d'un cinquantenaire dont le nom n'est pas donné mais que tout Japonais devine être Tadataka Inô, célèbre géomètre et cartographe qui, au début du XIXe siècle, établit la première carte du Japon en utilisant des techniques et instruments de mesure modernes. Au hasard de ses intuitions et de son inextinguible curiosité, cet attachant et pittoresque personnage nous initie à la découverte des différents quartiers d'Edo, l'ancien Tôkyô, et de ses mille petits plaisirs. Retiré du monde des affaires mais fidèle à ses réflexes, il arpente, mesure, prend des notes, dessine, tout en laissant libre cours à son goût pour la poésie et à son inépuisable capacité d'émerveillement.

Avis des libraires Chapitre

Déambulations
Cela rappelle "L'homme qui marche", du même auteur. Un homme arpente les rues de sa ville dans le but de rendre les mesures les plus précises possibles ; il compte ses pas. Mais cela ne l'empêche pas d'observer la vie autour de lui, de converser avec un poète, un peintre, des animaux (et de voir son environnement avec leurs yeux). Ce n'est pas la meilleure BD de Taniguchi, mais elle nous fait comprendre que la vitesse n'est rien, qu'il faut parfois s'arrêter et regarder autour de soi. Contemplatif et poétique.
Julie de la librairie de SARREGUEMINES

Critiques presse

Menus plaisirs, vagabondages, observations, fan­taisie : Jirô Taniguchi renoue, pour notre plus grand plaisir, avec la veine poétique de L'Homme qui marche et du Gourmet solitaire.(Stéphane Jarno - Télérama,25/01/2012)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]