Dehors, il fait beau... hélas ! - Couverture - Vignette

Dehors, il fait beau... hélas ! - Couverture - Vignette

Dehors, il fait beau... hélas ! - 4ème de couverture - Vignette

Dehors, il fait beau... hélas ! - Couverture - Vignette

Dehors, il fait beau... hélas !

Patrick Sébastien (Auteur)

0 Aucun avis client

" J'ai décidé d'écrire pendant deux mois.
Juillet, août. En diapos d'été. En instantané. A l'instant et à l'instinct, comme j'aime tant le faire. Sans préméditation. Et sans rature, comme je te l'ai confié. Plaisir d'humeur. Tu me connais bien, maintenant. Hors de question de me poser ou de me reposer. Je n'existe qu'actif. Que je joue, que je chante ou que j'écrive, je ne tolère le transat qu'en pause, en aucun cas en incrustation. Si je m'arrête, je tombe.
... Lire la suite du résumé
NEUF
19.90 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime dès 12 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 12 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 12 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.
Occasion
13.93 € 19.90 € -30% Acheter
En stock expédié sous : 24h
Eligible Carte OCCAZ'

Nous avons sélectionné pour vous

Témoin d
Collectif
Prix réduit
29,00 € 89,00€
Paris Match - Guerre et Paix - le coffret
 
Prix réduit
21,90 € 45,00€
Explorations , 1860-1930
 
Prix réduit
21,90 € 49,95€

Fiche détaillée de "Dehors, il fait beau... hélas !"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
" J'ai décidé d'écrire pendant deux mois.
Juillet, août. En diapos d'été. En instantané. A l'instant et à l'instinct, comme j'aime tant le faire. Sans préméditation. Et sans rature, comme je te l'ai confié. Plaisir d'humeur. Tu me connais bien, maintenant. Hors de question de me poser ou de me reposer. Je n'existe qu'actif. Que je joue, que je chante ou que j'écrive, je ne tolère le transat qu'en pause, en aucun cas en incrustation. Si je m'arrête, je tombe.
Mes chagrins, mes doutes et mes deuils m'ont fait toupie. Alors, je tourne... Bien obligé. " Le 22 novembre 2008, Patrick Sébastien perdait sa mère, " Dédée ", une femme exceptionnelle, à laquelle il a rendu hommage dans Tu m'appelles en arrivant. Dans ce nouveau témoignage qui vient du coeur, Patrick Sébastien continue son dialogue avec elle, qui l'accompagne jour après jour, présence constante et bienveillante.
... Lire la suite

Détails de l'offre d'occasion

Livre d'occasion en bon état.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]