L'avare - Couverture - Vignette

L'avare - Intérieur - Vignette
 

L'avare

Comédie

Molière (Auteur)

0 Aucun avis client

Molière L'Avare Elise, fille d'Harpagon, souhaite se marier avec Valère, tandis que son frère Cléante veut épouser Mariane. Mais le père a d'autres vues pour ses enfants, et a jeté lui-même son dévolu sur la jeune fille. La pièce, créée par Molière en 1668, serait donc une comédie amoureuse si, derrière cette première intrigue, ne se dessinait surtout la comédie d'un caractère, l'avare, dont la précieuse cassette, un moment dérobée, fait opportunément retour afin de permettre un dénouement heureux. Créature comique ... Lire la suite du résumé
NEUF
2 € Acheter
Expédié sous : 4 jours
Livraison à 1 centime dès 12 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 12 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 12 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.
eBook
1,99 € Acheter
Téléchargez immédiatement

Nous avons sélectionné pour vous

Tintin - L
Bernasconi, Stéphane
Prix réduit
19,90 € 62,70€
Hôtel - La trilogie
Emma Mars
Prix réduit
15,90 € 47,70€
Prête à succomber - l
Lauren Jameson / Lisa...
Prix réduit
9,95 € 15,90€
David Bowie - Une vie en images
Chris Welch
Prix réduit
14,90 € 27,00€

Fiche détaillée de "L'avare"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Molière L'Avare Elise, fille d'Harpagon, souhaite se marier avec Valère, tandis que son frère Cléante veut épouser Mariane. Mais le père a d'autres vues pour ses enfants, et a jeté lui-même son dévolu sur la jeune fille. La pièce, créée par Molière en 1668, serait donc une comédie amoureuse si, derrière cette première intrigue, ne se dessinait surtout la comédie d'un caractère, l'avare, dont la précieuse cassette, un moment dérobée, fait opportunément retour afin de permettre un dénouement heureux. Créature comique, objet de moqueries et de vengeances, mais aussi nature monstrueuse et tyran domestique, Harpagon est bien la figure qui domine presque toutes les scènes, assure l'efficacité dramatique de la pièce et permet à la comédie de confiner à la farce. Par la satire, le quiproquo et l'ironie, Molière brosse de lui un portrait d'une drôlerie sans pitié. Edition de Jacques Morel. Notes complémentaires de Jean-Pierre Collinet.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]