La Maison Tellier / Une Partie De Campagne Et Autres Nouvelles - Couverture - Vignette

La Maison Tellier / Une Partie De Campagne Et Autres Nouvelles - 4ème de couverture - Vignette

La Maison Tellier / Une Partie De Campagne Et Autres Nouvelles - Intérieur - Vignette
 

La Maison Tellier / Une Partie De Campagne Et Autres Nouvelles

Guy de Maupassant (Auteur)

0 Aucun avis client

Les bourgeois, enfin, se dispersèrent... Seul, un homme errait toujours, M. Tourneveau, le saleur, désolé d'attendre au prochain samedi ; et il espérait on ne sait quel hasard, ne comprenant plus, s'exaspérant que la police laissât fermer un établissement d'utilité publique qu'elle surveille et tient sous sa garde. Il y retourna... et s'aperçut que sur l'auvent une pancarte était collée. Il alluma bien vite une allumette-bougie et lut ces notes tracées d'une grande écriture inégale : "Fermé pour cause de première communion ... Lire la suite du résumé
NEUF
3 € Acheter
En stock expédié sous : 24h
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 18 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 18 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.
eBook
1,99 € -33%* Acheter
Téléchargez immédiatement
*Réduction par rapport au prix public du livre papier

Nous avons sélectionné pour vous

Coffret-jeu Le village préféré des français
Nicole Masson / Yann ...
Prix réduit
14,90 € 29,90€
Lot exclusif "365"
 
Prix réduit
15,90 € 79,50€
Diptyque Les couleurs du plaisir
Kathryn Taylor
Prix réduit
10,90 € 31,80€
Lot de 3 cahiers de coloriages pour adultes
 
Prix réduit
14,90 € 38,70€

Fiche détaillée de "La Maison Tellier / Une Partie De Campagne Et Autres Nouvelles"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Les bourgeois, enfin, se dispersèrent... Seul, un homme errait toujours, M. Tourneveau, le saleur, désolé d'attendre au prochain samedi ; et il espérait on ne sait quel hasard, ne comprenant plus, s'exaspérant que la police laissât fermer un établissement d'utilité publique qu'elle surveille et tient sous sa garde. Il y retourna... et s'aperçut que sur l'auvent une pancarte était collée. Il alluma bien vite une allumette-bougie et lut ces notes tracées d'une grande écriture inégale : "Fermé pour cause de première communion." Alors il s'éloigna, comprenant bien que c'était fini.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]