Ce que le jour doit à la nuit - Couverture - Vignette

Ce que le jour doit à la nuit - Couverture - Vignette
 

Ce que le jour doit à la nuit

Yasmina Khadra (Auteur)

0 Aucun avis client

Algérie, dans les années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l'espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.
... Lire la suite du résumé
NEUF
7.70 € Acheter
En stock expédié sous : 24h
Livraison à 1 centime dès 12 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 12 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 12 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.
eBook
9,99 € Acheter
Téléchargez immédiatement

Nous avons sélectionné pour vous

Tintin - L
Bernasconi, Stéphane
Prix réduit
19,90 € 62,70€
Hôtel - La trilogie
Emma Mars
Prix réduit
15,90 € 47,70€
Prête à succomber - l
Lauren Jameson / Lisa...
Prix réduit
9,95 € 15,90€
David Bowie - Une vie en images
Chris Welch
Prix réduit
14,90 € 27,00€

Fiche détaillée de "Ce que le jour doit à la nuit"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Algérie, dans les années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l'espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.

Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l'Oranais, le jeune garçon s'intègre à la communauté pied-noire. Noue des amitiés indissolubles, françaises, juives : " les doigts de la fourche ", comme on les appelle. Et le bonheur s'appelle Emilie, une " princesse " que les jeunes gens se disputent. Alors que l'Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les amitiés se disloquent, s'entrechoquent. Femme ou pays, l'homme ne peut jamais oublier un amour d'enfance

Avis des libraires Chapitre


Algérie, dans les années 30.
Après avoir vu son père perdre sa terre et sa dignité, un jeune garçon, Younes, est confié à son oncle pharmacien dans un village de l'Oranais. Là, il s'intègre à la communauté pied-noir et noue des amitiés indissolubles.
Mais l'heure est au chaos : l'empire colonial s'effondre. Violences, trahisons, voici l'histoire de cette déchirure dont on nous parle si peu...
Tout se déguste dans ce livre : le texte est beau, poétique ; les personnages sont vrais avec leur côté clair et obscur. Les ingrédients de la vie et de ce qui fait la nature humaine : amour, amitié, le pire et le meilleur.
Et pourtant, Khadra nous les rend tous attachants.
Nadine de la librairie de BERGERAC

Quatrième de couverture

Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l'espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père. Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l'Oranais, le jeune garçon s'intègre à la communauté pied-noir. Noue des amitiés indissolubles, françaises, juives : " les doigts de la fourche ", comme on les appelle. Et le bonheur s'appelle Emilie, une " princesse " que les jeunes gens se disputent. Alors que l'Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les amitiés se disloquent, s'entrechoquent. Femme ou pays, l'homme ne peut jamais oublier un amour d'enfance...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]