Belle et bête - Couverture - Vignette

Belle et bête - 4ème de couverture - Vignette
 

Belle et bête

Prix De La Coupole 2013

Marcela Iacub (Auteur)

0 Aucun avis client

Tu étais vieux, tu étais gros, tu étais petit et tu étais moche. Tu étais machiste, tu étais vulgaire, tu étais insensible et tu étais mesquin. Tu étais égoïste, tu étais brutal et tu n'avais aucune culture. Et j'ai été folle de toi. Non pas qu'il y ait un rapport de cause à effet entre tes défauts et les sentiments océaniques que j'ai éprouvés. C'est une curieuse coïncidence. Même au temps où ma passion était si fastueuse que j'aurais échangé mon avenir contre une heure dans tes bras je n'ai jamais cessé de te voir ... Lire la suite du résumé
NEUF
13.50 € Acheter
En stock expédié sous : 24h
Livraison à 1 centime dès 12 € d'achat > voir conditions
[Fermer]

Conditions et tarifs de livraison de votre commande :
  • 1 centime seulement, dès 12 € d’achat !
  • 2,89 € en-dessous de 12 € d’achat.

Ces tarifs sont valables pour la France métropolitaine et Monaco ; pour les autres pays, consultez notre grille.
Occasion
9.45 € 13.50 € -30% Acheter
En stock expédié sous : 24h
Eligible Carte OCCAZ'
eBook
9,49 € -29%* Acheter
Téléchargez immédiatement
*Réduction par rapport au prix public du livre papier

Nous avons sélectionné pour vous

Témoin d
Collectif
Prix réduit
29,00 € 89,00€
Grandes heures des manuscrits irakiens
Collectif
 
39,00 € 
Paris Match - Guerre et Paix - le coffret
 
Prix réduit
21,90 € 45,00€

Fiche détaillée de "Belle et bête"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Tu étais vieux, tu étais gros, tu étais petit et tu étais moche. Tu étais machiste, tu étais vulgaire, tu étais insensible et tu étais mesquin. Tu étais égoïste, tu étais brutal et tu n'avais aucune culture. Et j'ai été folle de toi. Non pas qu'il y ait un rapport de cause à effet entre tes défauts et les sentiments océaniques que j'ai éprouvés. C'est une curieuse coïncidence. Même au temps où ma passion était si fastueuse que j'aurais échangé mon avenir contre une heure dans tes bras je n'ai jamais cessé de te voir tel que tu étais : un porc.
C'est ma compassion pour ces animaux si dénigrés qui a éveillé mon intérêt pour toi. Tu étais le grand persécuté, le bouc émissaire. Je me suis sentie obligée de prendre ta défense pour dire : Les porcs ont le droit d'être des porcs. Une société qui met ces créatures en prison aux seuls motifs qu'ils ont des goûts propres à leur espèce n'est pas une société libre et juste.

Détails de l'offre d'occasion

Livre d'occasion en bon état.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]