Cinema. Une Vision De L'Histoire - Intérieur - Vignette

Cinema. Une Vision De L'Histoire - 4ème de couverture - Vignette

Cinema. Une Vision De L'Histoire

Marc Ferro (Auteur)

0 Aucun avis client

Comment, depuis la naissance du cinéma, les cinéastes ont-ils reconstitué l'histoire ? A chaque réalisateur son interprétation... Dans Cuirassé Potemkine (1925), Eisenstein fabrique une mutinerie de légende, mêlant des faits réels à des péripéties inventées de toutes pièces. Dans Spartacus de Stanley Kubrick (1960), les patriciens ont l'accent d'Oxford et les esclaves l'accent américain. Dans Perceval le Gallois (1975), Eric Rohmer imagine un Moyen Age d'épinal qui paraît plus vrai que celui, très réaliste, de Bertrand ... Lire la suite du résumé
Occasion
29.76 € 37.90 € -21% Acheter
En stock expédié sous : 24h

Nous avons sélectionné pour vous

Témoin d
Collectif
Prix réduit
29,00 € 89,00€
Grandes heures des manuscrits irakiens
Collectif
 
39,00 € 
Paris Match - Guerre et Paix - le coffret
 
Prix réduit
21,90 € 45,00€

Fiche détaillée de "Cinema. Une Vision De L'Histoire"

Fiche technique
Livre en français
Résumé
Comment, depuis la naissance du cinéma, les cinéastes ont-ils reconstitué l'histoire ? A chaque réalisateur son interprétation... Dans Cuirassé Potemkine (1925), Eisenstein fabrique une mutinerie de légende, mêlant des faits réels à des péripéties inventées de toutes pièces. Dans Spartacus de Stanley Kubrick (1960), les patriciens ont l'accent d'Oxford et les esclaves l'accent américain. Dans Perceval le Gallois (1975), Eric Rohmer imagine un Moyen Age d'épinal qui paraît plus vrai que celui, très réaliste, de Bertrand Tavernier dans la Passion Béatrice (1987). Reflet d'une société, le cinéma est aussi un support d'idéologie ou de propagande. Les films sur la Révolution française montrent presque toujours le point de vue contre-révolutionnaire. Dans les westerns, les Indiens passent en quelques décennies du rôle d'agresseurs à celui de victime. Les ouvriers ne font jamais grève dans les films français avant 1968... Illustré de 150 photos et citant plus de 300 films, ce beau livre invite ... Lire la suite

Description

Reflet d'une société, le cinéma est aussi un support d'idéologie, de propagande. Dans ce beau livre illustré de 150 photos et citant plus de 300 films, Marc Ferro nous invite à réfléchir sur la représentation du passé, du présent, de l'avenir au cinéma.

Détails de l'offre d'occasion

Livre d'occasion en bon état.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. En savoir plus [Fermer]